En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
Bijoux Lavachequireve

Des créations uniques !

colliers_color_pop_lavachequireve.png
Vous êtes ici :   A l'étable » Techniques de la pâte Fimo
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Suivez les créations de Lavachequireve

fbk.png

La vache qui bricole

Des idées de déco et de bricolage expliquées en images.

La vache qui cuisine
La Vache qui lit

La vache se promène dans nos livres

La vache qui se balade

Des parcours de balades pour rencontrer des copines bovines !

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.lavachequireve.fr/data/fr-articles.xml

La pâte Fimo, qu'est-ce que c'est ?collier_chocolat_turquoise (2).jpg


La pâte Fimo -marque historique depuis les années 40 - est une pâte polymère qui offre de nombreuses possibilités créatrices grâce au grand nombre de techniques qu'elle permet. Elle est utilisée pour toutes sortes d'applications de la bijouterie à la sculpture, du modelage à la réalisation de poupées et même de  décors et personnages de film d'animation - Walace et Gromit ça vous dit quelque chose ?





Vous trouverez sur cette page :
Le matériel nécessaire :

Il existe sur le marché tout un tas de matériel de la marque que vous pouvez acheter si vous le désirez. je vous donne ici le matériel de base qui permet de démarrer sans trop dépenser.
  • un carreau de céramique blanc (carrelage) pour faire un support de travail
  • des outils de découpe : un cutter avec des lames neuves que vous utiliserez seules, il existe aussi au rayon Fimo, des lames spéciales pour découper la pâte du même nom.
  • pour étaler la pâte : un rouleau que vous pourrez faire avec une petite bombe aérosol vide en métal, mais il existe des rouleaux en plexiglas transparents au rayon pâte Fimo qui permettent de voir la pâte en transparence.
  • une petite plaque de plexiglas ou verre pour façonner des colombins réguliers ou des perles
  • matériel de perçage pour vos perles : une grosse aiguille à canevas.
  • des emporte-pièces, même les petits moules de pâtisserie, des gabarits divers
  • pour la cuisson : une plaque à four et du papier sulfurisé
  • pour la cuisson des perles afin quelles soient bien calées et qu'elles ne se déforment pas : un carton (cartoline glacée récupérée dans les emballages de collants !) que vous plierez en accordéon pour y caler les perles.
  • des moules, objets divers en relief qui vous permettront de faire des impressions sur la pâte.
  • une râpe comme celle des carottes ! pour râper la pâte pour la technique des amalgames qui permet de faire des effets de matière
Les techniques de base :

Tout le monde a fait une fois dans sa vie de la pâte à modeler ! Boules et "boudins" n'ont pas de secret pour vous !
  1. Rouler des boules : travaillez sur votre carreau de céramique. malaxez bien la pâte pour qu'elle soit souple. Roulez vos boules comme vous l'avez toujours fait. Vous pouvez leur donner des formes variées : en forme de poire, d'olive... Pour avoir la même taille de boules prenez au départ la même quantité de pâte. Vous pouvez aussi utilser un calibreur fait maison : un bout de carton dans lequel vous aurez découpé des encoches par exemple de 0.5 cm de diamètre. Applications : perles par exemple. 
     
  2. Former des "boudins", c'est plus joli de dire des colombins en modelage ! Retrouvez vos gestes de la maternelle et entraînez-vous à les former de plus en plus fins et réguliers. Lorsque le colombin ommence à s'allonger, écarter vos doigts et continuer de rouler pour le rendre encore plus long en restant régulier. Vous pouvez vous servir pour cette opération d'une plaque de plexisglas ou de verre, vous pourrez contrôler l'état de votre colombin par transparence. 
     
  3. Etaler des plaques de pâte : vous avez besoin de votre rouleau (bombe aérosol de petite taille par exemple ou équipez-vous d'un rouleau en plexiglas vendu au rayon Fimo). Préparez bien votre pâte, formez une galette entre vos mais puis placez cette galette aplatie sur votre plan de travail parfaitement propre (carreau de carrelage). Pour calibrer l'épaisseur de la pâte, disposez des calibres faits maison (bande carton de même épaisseur par ex 3 mm) de part et d'autre de votre pâte. Posez votre rouleau sur ces calibres, rouler la pâte, ainsi votre pâte fera la même épaisseur que les calibres en carton : 3 mm. Si la pâte adhère au plan de travail, étalez-la sur une feuille de papier sulfurisé. Si vous avez besoin de faire une plaque encore plus fine, étaler-là entre 2 feuilles de papier sulfurisé. Vous pourrez l'en détacher facilement sans l'abîmer. 
     
  4. La cuisson : utilisez une plaque et du papier sulfurisé. Pour les perles, calez-les dans un accordéon de carton. La cuisson est de 30 minutes à 110 ° pour la pâte Fimo, elle peut différer pour les autres marques. Soyez très vigilant à ne pas dépasser cette température et cette durée ! Emission de gaz toxiques !
Les techniques à effet :


1. Les marbrures : perle_marbree(02).jpg.jpg

Application pour confectionner des perles par exemple.






Faites 3 colombins de couleurs différentes que vous disposez côte à côte.
Pressez-les les uns contre les autres : roulez-les ensemble pour obtenir un gros colombin.
Repliez ce gros colombin sur lui même et roulez-le à nouveau.

enroule_por_marbrer(01).jpg




Et ainsi de suite autant de fois que nécesaire pour l'effet souhaité. Vous obtiendrez donc un colombin de fines rayures parallèles. Vous pouvez l'utiliser tel quel, y découper des bouts de même taille pour les rouler en boule et faire des perles par exemple.
Pour obtenir un effet torsadé, prenez votre colombin et faites lui exercer une torsion sur toute sa longeur, repliez-le à nouveau et roulez-le.
Vous pouvez l'utiliser pour faire de longues perles par exemple. 


2. Le millefiori : perle_plate_rouleua-tranche.jpg

Le principe est de former une baguette de differents colombins de couleur, de les rouler ensemble pour les faire adhérer entre eux, et d'en découper des fines tranches pour les coller sur d'autres supports ou perles, de les découper en tranches plus épaisses pour les utiliser telles quelles pour des perles.
Vous pouvez faire des baguettes rondes ou carrées.
Agencez par exemple les colombins qui la composent de manière à obtenir en coupe une fleur par exemple, de faire varier les épaisseurs de colombins.
Vous pouvez ausi enrouler vos colombins de couleurs dans une plaque de pâte comme un Nem ou une crèpe. Vous pouvez former une baguette uniquement avec des plaques de pâte posées l'une sur l'autre puis enroulées ensemble comme une crèpe, vous obtiendrez en coupe une spirale de couleur. 


Pour inserrer des lamelles de millefiori dans des perles :

Couper des lamelles fines et les poser sur une perle ronde ou ovale en les disposant de mannière à ce qu'elles ne se superposent pas par la suite.
perle_insertion_rouleau(02).jpg

Rouler délicatement la perle sur le plan de travail pour que les lamelles s'enfoncent dans la perle et que la surface de la perle s'égalise.

Voilà quelques exemples :



perle_insertion_rouleau(04).jpgperle_insertion_rouleau(1).jpgperle_insertion_rouleau(02).jpg



3. Les matériaux agrégés
: pour faire les fausses pierres par exemple la turquoise ou le jade : il vous faut une râpe pour râper des pâtes de couleurs différentes.
Râpez des couleurs différentes de pâte refroidie. les amalgamer ensemble en colombin sans trop rouler. Former une grosse baguette puis la couper en tranches pour recouvrir des supports. Ou la façonner pour obtenir de grosses perles. Vous pouvez abaisser cette baguette en plaque et y découper des forme avec des gabarits ou des emporte-pièces. 


4. Les stratifiés : le principe est de mettre ensemble des colombins d'épaisseurs et de couleur différentes pour obtenir des strates, des couches parallèles. 


Avec de l'imagination en plus vous saurez tirer pleinement profit de cette fabuleuse matière qu'est la pâte polymère ! Essayer c'est l'adopter !

Des ouvrages d'artistes :
Pâte polymère l'art et la manière Sue Heaser éditions Eyrolles 

Catégorie : -
Page lue 5273 fois

Vaches en photos

Des photos de vaches partout !

mignone1.gifMais c'est Qui La Vache Qui Rêve ?

La Vache est un animal paisible, bienveillant et universel, chargé de symboles : animal proche de l'Homme, de l'enfance, témoin de la construction de l'humanité, représentée par de nombreux artistes de la préhistoire à nos jours, animal nourricier grâce à son lait et à sa viande. Pour tout cela, elle mérite respect et intérêt, alors pourquoi pas un site qui lui est consacré ?

Pour en savoir plus, lire la suite ici !

Nombre de Vachonautes

 2013560 visiteurs

 6 visiteurs en ligne

Devenir Vachonaute

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>


  Nombre de membres 8 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!