En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
 
 
Vous êtes ici :   A l'étable » Fosse à Potins » Tous les potins
 
 
 
    Imprimer la page...
    Imprimer la section...

Fosse à Potins - Tous les potins


 7 membres
Connectés : ( personne )
Snif !!!

Vache qui rote à tour de bras, vache taxée tu seras !  -  par   La_Vache_Qui_Rve
La vache qui rote et qui pète taxée pour pollution !
Mais non je ne rêve pas !

La vache produit en moyenne 600 litres de méthane par jour, méthane en partie responsable de la trouée de la couche d'ozone et donc du réchauffement climatique.
En digérant son fourrage, la vache rote une fois par minute et à chaque rot, émet du méthane dans l'air.
Cependant, roter du méthane est une perte d'énergie pour la vache : plus elle rote, plus elle maigrit et moins elle produit de viande. la pauvre.

Le cheptel bovin est donc pollueur, responsable à hauteur de 3% de l'effet de serre.
Le principe du pollueur-payeur en toute logique s'applique : en Irlande, il est question de faire payer une taxe à l'éleveur correspondante à son cheptel. Evidemment, les éleveurs sont contre et se tournent vers les entreprises agroalimentaires qui elles, assurent de pouvoir proposer aux vaches de la nourriture qui fermente moins dans leur estomac, le rumen, et qui augmente en plus le taux de protéines du lait produit par l'animal tout en réduisant les émissions de méthane. Donc on aurait tout à y gagner : les éleveurs, les entreprises, les producteurs de lait, les vaches qui maigriront moins puiqu'elles roteront moins et la planète.
 
Si la vache mange mieux, elle pète et rote moins et la couche d'ozone est contente !

Pourquoi ne pas y avoir pensé plus tôt ? Fallait-il menacer d'une taxe pour y réfléchir ?

A quand la même démarche appliquable pour les Hommes ?
La vache qui rote et qui pète taxée pour pollution !
Mais non je ne rêve pas !

La vache produit en moyenne 600 litres de méthane par jour, méthane en partie responsable de la trouée de la couche d'ozone et donc du réchauffement climatique.
En digérant son fourrage, la vache rote une fois par minute et à chaque rot, émet du méthane dans l'air.
Cependant, roter du méthane est une perte d'énergie pour la vache : plus elle rote, plus elle maigrit et moins elle produit de viande. la pauvre.

Le cheptel bovin est donc pollueur, responsable à hauteur de 3% de l'effet de serre.
Le principe du pollueur-payeur en toute logique s'applique : en Irlande, il est question de faire payer une taxe à l'éleveur correspondante à son cheptel. Evidemment, les éleveurs sont contre et se tournent vers les entreprises agroalimentaires qui elles, assurent de pouvoir proposer aux vaches de la nourriture qui fermente moins dans leur estomac, le rumen, et qui augmente en plus le taux de protéines du lait produit par l'animal tout en réduisant les émissions de méthane. Donc on aurait tout à y gagner : les éleveurs, les entreprises, les producteurs de lait, les vaches qui maigriront moins puiqu'elles roteront moins et la planète.
 
Si la vache mange mieux, elle pète et rote moins et la couche d'ozone est contente !

Pourquoi ne pas y avoir pensé plus tôt ? Fallait-il menacer d'une taxe pour y réfléchir ?

A quand la même démarche appliquable pour les Hommes ?

Fermer

Publié le 19/03/2009 @ 10:42   | |    |


Commentaires

Réaction n°1 

 par   Jules le 01/11/2009 @ 18:26
C'est dingue ! Jamais je n'aurais cru ça!s
Et ben ! Ca fait réfléchir sur la fragilité de notre planète face à la production animale et... humaine bien évidemment !